Comment le design intuitif communique-t-il ?

Jérôme Guibourgé - Audrey Moutat

Consultant, Enseignant à l’Ecole de Design de Nantes, Chercheur associé CeReS, Université de Limoges, jerome.guibourge[at]sensetdesign.fr
Enseignant chercheur CeReS, Université de Limoges, audrey.moutat@yahoo.fr

MOTS-CLÉS : Design intuitif, Sémiotique, Intuitivité, Factitivité, Inter-objectivité, Utilisabilité, Mémoire gestuelle, Sémiose perceptivo-pratique

Cet article vise à déterminer les principes fonctionnels du design intuitif, entendu comme un dispositif communicationnel qui énonce tacitement son utilisabilité. Il s’agira de montrer comment un tel design parvient à convoquer à travers des structures d’objet, des schémas sensibles et sensori-moteurs emmagasinés dans la mémoire du designer et de l’usager. En effet, relevant à la fois de la démarche créative du concep- teur alors libéré de toutes contraintes formelles et de la pratique interprétative d’un usager qui cherche à s’approprier l’objet, l’intuition est ainsi énoncée par le design afin de permettre une « connaissance ou compréhension immédiate sans intervention d’une pensée rationnelle ou d’une déduction logique ». Lié au principe de factitivité, le design intuitif propose un faire-savoir tacite qui consiste en la reconnaissance d’une homologation entre les dispositions corporelles d’un usager et les propriétés sensibles des objets selon la scène pratique qu’ils intègrent.

À partir d’un corpus de photographies d’outils de jardinage et de leur mise en situa- tion, nous montrerons ainsi que ce faire-savoir tacite intègre un processus commu- nicationnel articulé en trois niveaux : (i) Intuitivité du design dans un dispositif de communication, lequel fournit un cadrage situationnel de l’objet; (ii) Intuitivité du design des fonctions à travers les gestes : les fonctions de l’objet qui participent à son utilisabilité convoquent des gestes de l’utilisateur ; ceux-ci peuvent être ou ne pas être intuitifs ; (iii) Matérialisation de l’intuitivité dans le design : le design devient un discours dont la syntaxe permet de réguler les ajustements entre l’objet et l’usa- ger par une réactivation de la mémoire gestuelle et pratique. Identifier ces schémas sensibles et sensori-moteurs ainsi articulés permettra notamment de fonder la grammaire à partir de laquelle le design intuitif peut communiquer son intuitivité.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Comment le design intuitif communique-t-il ?
Article précédent

« Les enjeux théoriques et pratiques de la sémiotique du design »
François Maréchal
Tous les articles du numéro