Remonter aux motivations sociales et politiques du regard. Éléments d’une méthode en sémiotique sociale

Alexandra SAEMMER - Nolwenn TRÉHONDART

Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, CEMTI
Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, CEMTI
Université de Lorraine, CREM

MOTS-CLÉS : photographie de presse, sémiotique sociale, réflexivité, inconscient de la vision, interprétant, déterminations sociales

L’objectif de la sémiotique sociale est de dénaturaliser les évidences, conscientisées ou « non vues », qui agissent dans la construction d’une interprétation. Il s’agit de favoriser la réflexivité interprétative du sujet quant aux motivations et déterminations sociales et politiques du regard qu’il porte sur le monde. Cet article retrace les ancrages épistémologiques de la méthode, puis présente les résultats d’une expérimentation à partir d’une photographie de presse prise au lendemain de l’acte X du mouvement social des Gilets jaunes, que nous avons interprétée en groupes de discussion, avec un public d’étudiant.e.s et un public de retraité.e.s.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Remonter aux motivations sociales et politiques du regard. Éléments d’une méthode en sémiotique sociale
Article précédent

« Un œil « moyen » Les films de famille entre assujettissement idéologique et profanation »
Giuseppina SAPIO
Tous les articles du numéro