Une poétique de la communication littéraire au ras du sensible : l’exemple de Danser les ombres de Laurent Gaudé (2015)

Hélène Crombet

EA 4426 MICA, Université Bordeaux Montaigne

MOTS-CLÉS : communication, roman, poétique, narration, sensible, intime

Cet article s’attache à décrire le caractère sensible de la poétique et de l’esthétique communicationnelle développée dans le roman Danser les ombres de Laurent Gaudé (2015) et à ses effets sur la lecture. L’article analyse ainsi les enjeux liés à un récit de l’intime qui immerge le lecteur dans la narration du séisme qui a ravagé Haïti en 2010 par le biais d’une multiplicité de témoins fictifs caractérisés par leur vulnérabilité, qui font part de leurs sensations immédiates. 

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Une poétique de la communication littéraire au ras du sensible : l’exemple de Danser les ombres de Laurent Gaudé (2015)
Article précédent

« Fronder : une poïétique de la communication »
Camille Zéhenne
Tous les articles du numéro