Le message caché dans le texte

Adrian Mihalache

Université Polytechnique de Bucarest, Roumanie

MOTS-CLÉS : poésie, communication asymétrique, asynchronicité, mathématiques, informatique

Dans cet article, je m’intéresserai à l’utilisation qui a été faite de la poésie (et particulièrement d’un poème très célèbre de Paul Verlaine) durant la Seconde Guerre mondiale pour tromper les services de renseignement allemands et informer la résistance française et les Alliés de l’imminence du débarquement. J’analyserai la poésie sous l’angle de ses capacités de communication discrète, secrète, asymétrique, asynchrone et à l’aune des logiques de cryptage mathématique offertes par l’informatique moderne. 

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Le message caché dans le texte
Article précédent

« Les SIC à la rencontre de l’histoire : César, De Bello Gallico. Pouvoir, politique et communication »
Jeanne Ferrari-Giovanangeli - François Santoni
Tous les articles du numéro