Poétiques du crypto-texte

Alexandra Saemmer

Université Paris 8, Laboratoire CEMTI

MOTS-CLÉS : littérature numérique, dispositif, poétique, crypto-textes, écrits d’écrans

Je partirai dans cet article de l’hypothèse que les arts numériques, dont la littérature, ont toujours été des « arts du dispositif ». Ils sont indissociables des structures que le techno-pouvoir fait peser sur eux ; mais ils sont également innervés de savoirs et de potentialités que ce pouvoir met à leur disposition. Un faisceau de poétiques a émergé de la rencontre tensive entre littérature et dispositifs numériques d’information et de communication. La déclinaison la plus récente sera appelée « poétique des crypto-textes ». Dans les marges de manoeuvre, de plus en plus étroites, laissées par les réseaux sociaux numériques à l’expression humaine s’expérimente en effet une nouvelle poétique de la communication qui se positionne en réaction aux outils du capitalisme linguistique. Ma méthodologie d’analyse des poétiques du texte numérique s’appuiera sur des concepts fondateurs de la sémiotique des écrits d’écran, une approche critique des processus d’écriture « prédictive », et mes propres expérimentations en tant qu’auteure de littérature numérique depuis les années 1990. 

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Poétiques du crypto-texte
Article précédent

« Règlement de compte à Com Corral »
Claude Ber
Tous les articles du numéro